[Dictionnaire] Composite

3484919416_dc35143304_z1. Définition

Un élément de discours est composite quand il est constitué d’un assemblage entre du langagier et du technique. Dans le cadre de l’anthropologie symétrique de Bruno Latour (Latour 1991), le terme assemblage désigne l’articulation du social et du naturel en un tout hybride ; de la même façon, dans la perspective de l’ADN, le terme composite désigne la co-constitution du langagier et du technique dans les discours natifs d’internet. Les observables ne sont plus alors des matières purement langagières, mais des matières composites, métissées de non-langagier de nature technique. On parlera alors de formes technolangagières, technomots, technomorphèmes, technogenres de discours.

2. Approfondissement

2.1 Pespective postdualiste

L’idée d’une matière langagière composite entre dans le cadre d’une approche postdualiste des productions verbales (Paveau 2012), qui remet en cause la distinction binaire entre linguistique et extralinguistique (Brassac 2004). Cette approche suppose des liens entre l’humain et le non-humain qui dépassent la simple utilisation des objets pour envisager des réalités sociales véritablement hybrides ; le composite technolangagier en est un. Si l’on veut rendre compte des discours natifs d’internet, il faut en effet adopter une perspective qui dépasse l’idée d’une séparation entre le langage et ses extérieurs, en particulier techniques, et modifier la conception de la langue pour la penser comme constituée avec de l’autre.

2.2 Exemples d’éléments composites

Le hashtag est un composite car il s’agit d’un segment à la fois langagier (il s’agit de sigles, de mots, d’expressions ou de phrases entières) et technique via sa nature cliquable (assurée par le croisillon #). Outre son statut linguistique ordinaire, le hashtag assure comme technomot une fonction de redocumentation qui relève de l’investigabilité des énoncés natifs du web (Paveau 2013).

L’hyperlien, en tant que mot ou segment discursif cliquable et support d’hypertexte, est un élément composite dans la mesure où il assure une double fonction linguistique et technique, par délinéarisation d’un énoncé premier permettant d’atteindre un énoncé second (Saemmer 2015).

Les noms de comptes sur les RSN, les identifiants ou pseudos sur Twitter sont également des éléments composites, comme tous les segments cliquables qui associent du sens et du technique : les mots-consignes permettant d’accomplir des opérations en ligne (aimer, partager, ne plus voir sur Facebook, mettre en favoris, retweeter sur Twitter, épingler sur Pinterest, écouter sur Deezer, etc.) et les boutons de like ou de partage, technosignes permettant des opérations techno-énonciatives parfois complexes.

3. Références

  • Brassac, C., 2004, « Action située et distribuée et analyse du discours : quelques interrogations », Cahiers de linguistique française 26, 251-268.
  • Latour Bruno, 1991, Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, Paris, La Découverte.
  •  Paveau Marie-Anne, 2012, « Réalité et discursivité. D’autres dimensions pour la théorie du discours », Semen [En ligne], 34 | 2012, mis en ligne le 23 avril 2015, consulté le 07 août 2015. URL : http://semen.revues.org/9748
  • Paveau Marie-Anne, 2013, « Genre de discours et technologie discursive. Tweet, twittécriture et twittérature », Pratiques 157-158, 7-30, lire sur HAL.
  • Saemmer Alexandra, 2015, Rhétorique du texte numérique : figures de la lecture, anticipations de pratiques, Villeurbane, Presses de l’ENSSIB.

Voir : délinéarisation, formes technolangagières, hypertexte, investigabilité, postdualisme, redocumentation, technomot, technosigne

Crédits : Karyn Christner, « c26″, 2007, compte de l’auteur sur Flickr, CC BY 2.0

Pour citer cet article. Paveau M.-A., 7 août 2015, “Composite“, Technologies discursives, [Carnet de recherche], http://technodiscours.hypotheses.org/?p=699, consulté le…


Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *