[Conférence] Subjectivité des corpus numériques natifs : du microscope à la caméra, Limoges 13.10.2016

Journées d’étude

Le sens des données

Statut du corpus et herméneutique à l’aune des humanités numériques

organisées par le Centre de Recherches Sémiotiques (CeReS) EA 3648 les 29 et 30 septembre 2016
à l’Université de Limoges

Comité d’organisation : Sophie Anquetil, Carine Duteil-Mougel, Vivien Lloveria

sens_donness_image-001-768x614

***

Lire le flyer-programme

Lire les résumés des journées

Lire l’appel à communication

***

Conférence  Marie-Anne PAVEAU

Subjectivité des corpus numériques natifs : du microscope à la caméra

Introduction

Gumbrecht 2010 [2004] : 89

Il s’agirait d’inventer des concepts nous permettant, à nous « humanistes », de nous référer au monde de manière plus complexe que celle offerte par la seule interprétation, plus complexe que la seule attribution d’une signification au monde (ou, pour utiliser une typologie plus ancienne, plus complexe que l’extraction d’une signification du monde).

  • Contexte épistémique : présence vs interprétation
  • Contexte épistémologique et théorique : analyse du discours numérique
  • Notion traitée : subjectivité comme forme de la relationalité
  • Question de recherche

1. La notion de relationalité

  • 1.1 Les liens matériels aux artefacts
  • 1.2 Les liens des énonciateurs
  • 1.3 Les liens des énoncés

2. Les descripteurs de la relationalité

  • 2.1 Contextualisation technorelationnelle
  • 2.2 Personnalisation
  • 2.3 Affiliation diffuse

3. La notion d’observable relationnel

  • 3.1 Un observable relationnel
  • 3.2 Des observables aux corpus sur internet

4. Problèmes des corpus numériques natifs

  • 4.1 Traits des données numériques natives
  • 4.2 Questions sur la construction des corpus
  • 4.3 La proposition de Bibié-Émerit

Conclusion

Malinovski 1922 : 246 Les argonautes du Pacifique

Les mots isolés sont des fictions linguistiques […]. La phrase constitue parfois une unité linguistique autonome, mais elle n’est pas pour autant une unité linguistique à part entière. À nos yeux, le fait linguistique véritable est l’énoncé complet en situation.

Malinovski 1933  : 8 « Le mythe dans la psychologie primitive »

[L’anthropologue] a devant ses yeux, dans toute sa plénitude, la vie même d’où le mythe est né. Et, ainsi que nous le verrons plus loin, ce contexte fourni par la vie nous apprend autant sur le mythe que le récit lui-même.

Bibliographie

  • ANDROUTSOPOULOS Jannis, 2014, « Computer-mediated Communication and Linguistic Landscapes », in HOLMES J., HAZEN K. (eds). Research Methods in Sociolinguistics. Hoboken (New Jersey), John Wiley & Sons, 74-90.
  • DUCROT Oswald, 1984, Le dire et le dit, Paris, Minuit.
  • BIBIE-EMERIT Laetitia, 2015, Description du discours numérique : étude des bouleversements linguistiques du web 2.0 au travers de l’exemple des souhaits d’anniversaire sur Facebook, thèse de doctorat, Université Bordeaux Montaigne.
  • BIBIE-EMERIT Laetitia, 2016, « La notion de lieu de corpus : un nouvel outil pour l’étude des terrains numériques en linguistique », Corela [En ligne], 14-1 | 2016, mis en ligne le 16 juin 2016, consulté le 11 septembre 2016. URL : http://corela.revues.org/4594
  • GUMBRECHT Hans Ulrich, 2010 [2004], Éloge de la présence. Ce qui échappe à la signification, Paris, Libella Maren Sell.
  • JEANNE-PERRIER Valérie, 2006, « Des outils d’écriture aux pouvoirs exorbitants ? », Réseaux 137, 97-131.
  • LIÉNARD Fabien, 2012, « TIC, Communication électronique écrite, communautés virtuelles et école », ELA. Études de linguistique appliquée 166, 143-155.
  • MALINOWSKI Bronislav, 1963 puis 1989 [1922], Les argonautes du Pacifique, Paris, Gallimard.
  • MALINOWSKI Bronislav, 1933, « Le mythe dans la psychologie primitive », in Mœurs et coutumes des Mélanésiens, Paris, Payot, (en ligne : http://www.uqac.uquebec.ca)
  • MARWICK, Alice & BOYD,  danah, 2010, « I tweet honestly, I tweet passionately: Twitter users, context collapse, and the imagined audience », in New Media & Society, 114-133.
  • MERZEAU Louise, 2009, « Présence numérique : les médiations de l’identité », Les Enjeux de l’information et de la communication 1, 79-91.
  • MERZEAU Louise, 2010, « La présence plutôt que l’identité », Documentaliste – Sciences de l’Information 47, 32-33.
  • PAGE Ruth, 2012, « The Linguistics of Self Branding and Micro-celebrity in Twitter: The Role of Hashtags », Discourse and Communication 6 (2), 181-201.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2013. Technodiscursivités natives sur Twitter. Une écologie du discours numérique. Epistémé, p. 139-176, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00859064.
  • PAVEAU Marie-Anne, 31/12/2014, « [Dictionnaire] Technodiscours rapporté, » in Technologies discursives, https://technodiscours.hypotheses.org/606.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2014 : « L’intégrité des corpus natifs en ligne. Une écologie postdualiste pour la théorie du discours », Cahiers de praxématique 59 : 65-90, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01185710.
  • PAVEAU Marie-Anne, 2015 : « Ce qui s’écrit dans les univers numériques. Matières technolangagières et formes technodiscursives », Itinéraires ltc : http://itineraires.revues.org/2313
  • PAVEAU, Marie-Anne, 2016 (à par.), « Du microscope à la caméra subjective. Les observables natifs de l’internet », Le discours et la langue (Hommages à C. Kerbrat-Orecchioni).
  • PAVEAU, Marie-Anne, 2017 (à par.), Le discours numérique. Dictionnaire des formes et des pratiques, Paris, Hermann, col. « Cultures numériques ».
  • PIEROZAC Isabelle, 2010, « Les corpus électroniques en sciences du langage : un eldorado ? », Le discours et la langue 2.1, 15-32.
  • PIEROZAK Isabelle, 2014, « Corpus numériques et sens : enjeux épistémologiques et politiques », dans DEBONO M. (dir.), Corpus numériques, langues et sens, Berne, Peter Lang, 95-118.
  • SOUCHIER, Emmanuel, 1996, « L’écrit d’écran, pratiques d’écriture & informatique ». Communication et langages 107, 105-119.
  • ZAPPAVIGNA, Michele, 2012, Discourse of Twitter and Social Media. London : Bloomsbury Academic.

Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l’université Paris 13

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *